Petits ragots de mauvais genre


Ce spectacle propose une rencontre entre le human beatbox et la poésie, pour un voyage sensoriel et rythmique, destiné à la petite enfance et à un public familial.


Au bonheur des langues : et si l’on rêvait un voyage linguistique de multiples salives au pays des p’tites canailles…?
Et si… nos yeux faisaient silence, nos oreilles en glissades sur celles de chat, de moineau, de vipère, de bois, bien vivante ou morte, à ne plus les tenir jusqu’à zézayer en Molière…
Et si nous tentions à 4 pattes, un bouche à bouche de patins langoureux…? de potins ridicules dans un pétrin de qu’en-dira-t-on…?
Et si en faim, alléchés par tant de swings, à la mode swag, nous trouvions le groove de ces audacieuses ?

 
Note d’intention
Depuis toujours, ma bouche est le berceau d’une audacieuse qui ne cesse de jouer à l’envers pour mieux rire des endroits fatigués…
Sans le H, les chouettes ont des couettes et la lécheuse berce les incompris.
C’est ainsi que j’aime les mots, qui claquent et résonnent de consonnes désordonnées, que j’aime les rire et les dire.
Le langage par le jeu de ses sonorités prend tout son sens puisqu’il nécessite l’intention juste.
Comment peut-il offrir un chemin différent quant à son appréhension et aux perceptions qu’il convoque ?
Les imitations vocales émanant du beatbox associées aux petites formes poétiques de tradition orale m’ont invitée à un voyage que je voudrais partager.
Se laisser ressentir sans tenter de comprendre et renouer grâce à nos mémoires corporelles avec l’enfant, en nous, par qui tout a commencé.

 
Scénographie
Le public est installé à proximité immédiate de l’espace de jeu, au bord du plateau, sur des assises de différentes tailles.
Sylvie Santi et Speaker-B évoluent sur un plateau en forme de disque vinyle (4m de diamètre) qui porte un mobile sonore et lumineux en forme de gouttes avec lesquelles les artistes peuvent jouer.

 
Approche pédagogique
Consulter le dossier pédagogique : Dossier Pédagogique

 
Création pour la petite enfance, de 3 mois à 7 ans, et un public familial
Durée : 40 minutes environ
Jauge : 80 personnes max (enfants et adultes confondus)
 
Equipe artistique
– Sylvie Santi, poésie, récit, jeu
– Julien Paplomatas, aka Speaker-b, human beat-box, chant, jeu
– Alexandre Del Perugia, pédagogue du mouvement, direction d’acteurs
– Franck Berthoux, ingénieur son, concepts sonores, traitement des matières
– Stéphanie Gouzil, régisseur plateau, créateur lumières
– Association Instinct’taf, scénographie
– Méryl Coster, costumes

 
Partenaires
Conseil Général de Haute-Savoie, Service culturel de St-Julien-en-Genevois
Avec le soutien de la ville de Saint-Julien-en-Genevois, du Conseil régional de Rhône-Alpes, du Conseil Général de la Haute-Savoie, du Conseil Général de l’Ain, du Canton de Genève et de l’Assemblée Régionale de Coopération du Genevois Français.
Résidences : Bonlieu Scène Nationale – Annecy, Quai des Arts – Rumilly, Brise Glace – Annecy, L’Arande – Saint-Julien-en-Genevois, La Soierie – Faverges, Centre social et culturel du Parmelan – Annecy. Accueil studio, Les Subsistances, Lyon, 2015/2016

 
En Rhône-Alpes, le spectacle bénéficie de dispositifs qui peuvent permettre de faciliter son accueil :
– CDDRA pour le Territoire Genevois Français (2014-2015)
– CRFG pour les départements de l’Ain et de la Haute-Savoie et la Suisse (2014-2015)
– Mots en Scènes pour les bibliothèques du département de l’Ain 2016-2017-2018
– Bib’en Scène (anciennement Théâtralire) – Savoie-Biblio 2016-2017-2018

 
Photos :

 
Vidéo :

Petits ragots de mauvais genre – Cie Sylvie Santi from Cie Sylvie Santi on Vimeo.