Robot mon amour (titre provisoire)


Pour ce projet créatif ambitieux, la Compagnie Sylvie Santi s’adjoint les compétences de spécialistes de la robotique pour questionner le rapport du vivant et de l’inanimé par la confrontation du texte, de l’image et du mouvement.
Autour du précepte « le robot s’humanise, l’humain se robotise et/ou se déshumanise », le projet traite de notions antonymes telles rationalité / irrationalité, logique analytique programmée / fonctionnement aléatoire et émotionnel.
Cette recherche s’incarnera, au travers de plusieurs saynètes, dans le développement d’un langage résolument sensible sur la partie robotique et dans des dialogues poétiques entre un robot, une comédienne et le personnage du fripon divin.
Ce dernier, personnage mythique dans plusieurs cultures, représenté à tour de rôle par la comédienne et le robot viendra nourrir le travail par sa symbolique : le fripon divin est le farceur, l’enfant taquin en nous, celui qui nous souffle une autre manière d’appréhender le monde. Il est le grain de sable dans la mécanique, celui qui crée l’imprévisible, l’irrévérence, et qui nous permet une autre lecture de nos aprioris.

Plusieurs enjeux technologiques et artistiques sont au cœur du projet :
– le développement d’un langage émotionnel et verbal d’un robot à l’origine industriel
– le travail en temps réel sur le plateau : interaction grâce à une interface entre le robot et l’humain
– la rencontre poétique entre 3 entités diamétralement opposées qui forment pourtant un même personnage
Ce projet, en venant questionner nos modes de fonctionnement quant à nos apprentissages, rend compte de nos absurdités et met en lumière nos paradoxes, ceux présents en chacun de nous et ceux en interaction avec un fonctionnement différent tel un robot. Venant troubler les pistes entre la fascination et le rejet que procurent les machines, nous ouvrirons des pistes de réflexion sur les questions de l’intelligence artificielle.

Spectacle tout public à partir de 12 ans

Partenaires : Conseil départemental de Haute-Savoie ; Mairie de Faverges – Seythenex ; Fabric’Arts, projet de développement par la culture du Pays de Faverges Sources du lac d’Annecy ; Théâtre des Collines – Annecy ; La Turbine – Cran Gevrier ; OCA – Bonneville ; Quai des arts – Rumilly ; Pôle culturel – Alby-sur-Chéran ; Staübli ; Robolounge, prestataire en robotique…