Résidence au Théâtre des Collines – Annecy 2019/2021



La compagnie Sylvie Santi est en résidence au Théâtre des Collines avec Saïef Remmide, du Collectif un Autre Angle de Rue pour les saisons 2019/2020 et 2020/2021.

Depuis quelques années, chacun dans notre travail, nos processus artistiques respectifs se construisent à partir du même principe d’élaboration. La question du jeu, de ses règles dans l’espace, du lien qu’il génère et de l’exploration qui en découle sont au cœur de nos recherches, bien que nos objets artistiques soient différents.
« Jouer ensemble et avec » est un axe principal de notre travail qui enrichit nos genres artistiques (art du geste pour l’un, art de la parole pour l’autre). Cette orientation permet une large palette de propositions de jeux, avec des publics différents, réactivant la part d’enfant en nous et mettant en lumière le joueur du présent. Notre approche est nourrie par la recherche d’Alexandre Del Perugia, qui travaille depuis de longues années autour de la présence en scène.
Nous avons en commun d’envisager nos processus de création en lien permanent avec le public. Donner à voir/à vivre dans nos créations faire vivre l’expérience sont 2 vecteurs essentiels de nos projets respectifs.
Notre approche consiste à faire jouer dans un espace défini : jeux de masques et de vertiges, jeux de tradition orale, jeux de rôles, jeux surréalistes, jeux d’équilibre, inspirés des arts martiaux et de l’acrobatie, jeux d’éloquence (texte et mouvement), jeux poétiques composent nos ateliers et mettent en jeu le « je » de chacun.

Les contraintes des règles de jeux ainsi que son l’espace permettent la créativité, redonnent la liberté et permettent une autre manière d’apprendre.

Sous forme de stages, ateliers, collectes, nous engagerons nos publics à composer différents lexiques, tels des partitions afin de recomposer une cour de re-création.
« Pas de jeu sans enjeux » est le leitmotiv de nos propositions et sera l’objectif pour donner à voir / à vivre sous des formes diverses le travail engagé (bande son, vidéo, concours d’éloquence, conférences animées….) avec un suivi régulier sur les 2 années.
Enfin, nous envisageons de travailler avec des universitaires chercheurs, qui seront invités à une table ronde pour des débats : la transmission sensible du mouvement de la parole, enjeux des jeux dans les apprentissages.