Fripons divins


La Compagnie Sylvie Santi développe des projets liés à la transmission d’une parole sensorielle et organique.

La rencontre entre les formes poétiques orales et le human beatbox a donné naissance à la création « Petits ragots de mauvais genre » et a provoqué le désir d’approfondir la recherche autour des jeux de langages, de leurs sonorités, de leurs rythmiques, de leurs absurdités avec lesquels le jeune enfant se construit, apprend à parler et communiquer.

Cette création servira ainsi l’identité et la démarche de la Cie sur 2 aspects :

>> La quête de l’enfant intérieur, avec lequel on a appris à grandir, les règles des jeux, composants de nos identités que l’on a déclinés pour mieux se révéler à nos apprentissages, sont au cœur de cette recherche.
L’idée s’est construite en imaginant plusieurs aires de jeux poétiques, servies par une approche ludique d’une langue absurde sans cesse réinventée, enrichie par d’autres matières, telles les arts numériques, le beatbox, le graffiti, et la danse.

>> D’autre part, cette création est pensée dans un lieu itinérant et autonome : un camion-théâtre déployé en plusieurs espaces afin d’aller à la rencontre de nouveaux publics, et de créer ainsi un lien de proximité et d’échange avec un public souvent éloigné des propositions culturelles.